July November: « Je ne veux pas trouver des partenaires qui l’acceptent, je veux des partenaires qui le célèbrent. Qui en sont fier-e-s et sont attiré-e-s par cette partie de moi. »

JulyNovember ou July ou November ou comme tu veux pour la prononciation vu que j’avais pas prévu de faire des vidéos en français quand j’ai trouvé ce pseudo. J’ai commencé le porno il y a un peu plus d’un an et je me suis assez rapidement spécialisée dans le JOI (instructions pour te branler) et le sexe virtuel en français.

Comment as-tu découvert le TDS et depuis combien de temps l’es-tu?

A un moment, je me suis rendue compte que pour pouvoir exercer mon « vrai métier » sans me stresser pour l’argent, ça serait pas mal d’avoir un à-côté lucratif qui me laisse du temps libre, et l’escorting s’est présenté comme la solution idéale. Je l’exerce depuis plusieurs années. Par la suite, j’ai eu envie de faire du travail du sexe virtuel car ça me permettait de ne pas dépendre des rendez-vous, d’avoir plus de contrôle sur mes revenus et de pouvoir bosser quand je veux depuis chez moi.

Est-ce ton activité principale ?

Pour le moment, oui… Hors période corona, non. Mais dans tous les cas, même si c’est une part importante de ma vie pour le moment (surtout le virtuel qui prend beaucoup de temps), je ne considère pas le travail du sexe comme mon métier principal. C’est, disons, un boulot alimentaire plus agréable et enrichissant que n’importe quel autre boulot alimentaire que je pourrais avoir.

Pourquoi avoir choisi le TDS ?

A la fois pour l’expérience, j’ai toujours été intéressée par ce qui était marginal et différent, et en plus de ça, je suis assez fascinée par la sexualité et toutes ses nuances et complexités et aussi pour l’argent rapide, pas l’argent facile hein! L’argent rapide. Avec l’escorting, je peux gagner en quelques heures ce que je mettrais plusieurs semaines à gagner dans, par exemple, la restauration. Quant au virtuel, il me permet de générer des revenus passifs, ce qui est très pratique. Je m’achète du temps en fait, ce qui me permet de pouvoir me consacrer à mes autres activités et mes passions. Et vu qu’en plus de ça, je trouve le TDS extrêmement intéressant à exercer, c’est tout bénef.

Qu’est-ce qui fait que tu t’épanouis en tant que TDS ?

Faire des vidéos me permet de laisser libre court à ma créativité. Inventer des scénarios, trouver de nouveaux plans de caméras, jouer avec les accessoires, avoir un jeu d’actrice… c’est super chouette. En plus, j’apprends plein de nouveaux trucs comme le montage vidéo ou le marketing sur internet. Quant aux cams et aux rendez-vous, ils me permettent de connaître quelqu’un sous un jour bien particulier, à la fois intime et anonyme, ce qui me plait beaucoup.

Comment organises-tu tes journées, quelle est ta journée-type en tant que TDS ?

Je n’ai pas de journée-type. C’est justement pour ça que j’aime cette activité: toutes mes journées sont différentes. Si je tourne une vidéo, je passe une matinée ou une après-midi à la tourner (tout mettre en place, tourner, rater, refaire, tout ranger). Mais sinon, je passe juste énormément de temps devant mon écran, entre le montage, les sous-titres, la présence sur les réseaux sociaux, la promotion, et maintenant mon site web personnel (en ligne depuis novembre). De l’extérieur, on ne s’en rend pas compte, mais le TDS virtuel est vraiment, vraiment chronophage. Le tournage d’une vidéo ne représente qu’un petit pourcentage de la totalité du travail effectué.

Comment aimes-tu être contacté(e) par un client et à l’inverse ce que tu ne supportes pas ? Un conseil pour tes futurs clients ?

Ça semble être la base, mais avec politesse et respect. Ce n’est pas parce que je fais du cul que je suis d’accord qu’on m’aborde en parlant de cul direct. Egalement, je n’aime pas les dernières minutes, je sais que certaines camgirls et escortes préfèrent, mais moi je déteste ça donc j’aime quand les choses sont décidées en avance.

As-tu déjà été reconnu(e) dans la rue ? Si oui, la personne t’a-t-elle abordé ? Quelle fut ta réaction ?

Non, jamais. Vu que je cache le haut de mon visage et que je ne me balade pas toute nue dans la rue, si si je vous assure, d’ailleurs je ne porte pas non plus le même genre de vêtements que dans mes vidéos, en fait, je ne suis pas reconnaissable et c’est tant mieux, c’est exactement ce que je recherche.

Es-tu OUT auprès de tes amis et de ta famille ? Si oui, comment leurs as-tu appris ton métier ? Et quelles furent leurs réactions ?

J’ai déjà abordé le sujet dans cette interview pour 69désirs il y a un an… https://69desirs.fr/julynovemberxxx-interview-porn-model/… Vu que j’ai toujours le même avis, je vous recopie la réponse: « J’ai vraiment hésité avant de répondre à cette question, mais je me suis finalement dit que c’était une bonne opportunité d’aborder un sujet qui me tient à cœur. Mon entourage sait pour l’escorting (et ne tardera certainement pas à savoir pour le porno, je garde juste ça encore un peu pour moi avant d’en parler). Mais voilà : pendant deux ans, j’ai caché à tout le monde que j’étais escorte. Au bout de deux ans, par hasard, en parlant avec une amie que je ne vois pas très souvent, j’ai appris que… tout le monde savait. Enfin, pas tout le monde, mais mes anciens collègues de travail, des gens qui étaient dans mon école, des amis, des connaissances, et des gens que je ne connaissais même pas – tout un cercle, en fait. L’info avait fuité et ils s’étaient fait tourner les photos – bien évidemment, sans qu’aucun d’entre eux ne vienne m’en parler directement pendant les deux ans qui ont suivi.  J’ai vécu ça comme une grosse trahison, ça a été extrêmement dur. Je me suis sentie volée, dépossédée de ma vie privée. Je sais qu’avec Internet le monde change, mais je ne m’habituerai jamais au fait que certaines personnes considèrent que, parce que tu as posté des photos ou vidéos de toi sur un site bien précis destiné à des gens bien précis, ça leur donne le droit de traiter l’info comme une information publique et la partager avec qui veut bien l’entendre. Tout ça pour dire : cette question peut être une question douloureuse pour un-e travailleur-se du sexe, elle le sera même certainement. Je ne connais aucun-e escorte ou acteur-trice porno pour qui cette question est anodine. La réponse ramène toujours à quelque chose de compliqué – soit parce qu’on l’a dit et que ça n’a pas été facile, soit parce qu’on ne l’a pas dit et que c’est vivre dans le secret qui n’est pas facile, soit parce qu’on a été outé-e et que l’information a été utilisée contre nous. C’est une question qui nous ramène aux gens qu’on aime et à qui on ment, ou à qui on a menti. Ça nous ramène aux personnes qui nous ont rejeté-es ou trahi-es.  Pour ma part, tout s’est très bien terminé puisque je suis bien plus heureuse depuis que tout le monde est au courant (le secret me bouffait littéralement de l’intérieur). En plus de ça, je ne suis vraiment pas monogame, et dire d’entrée de jeu à mes amant-es que je suis escorte permet de faire le tri. Mais cette question me ramènera toujours à ces quelques mois très difficiles pendant lesquels ma vie a basculé – et je suis persuadée qu’elle met mal à l’aise beaucoup de travailleur-se du sexe. Donc (et je m’adresse ici aux personnes qui lisent cette interview) même si la vie privée d’une camgirl vous intrigue, gardez cette question pour vous. Si, vraiment, la curiosité est trop forte, alors, au moins, mettez quelques paires de gants avant de demander. Vous allez très certainement remuer de la merde en demandant, soyez-en conscient. »

Es-tu en couple ? Si oui, quelle fut sa réaction quand tu lui as parlé du TDS ? Si non, est-ce difficile de trouver quelqu’un qui l’accepte ?

Je suis polyamoureuse. Dit comme ça, on peut s’imaginer que je baise dans tous les coins, mais en fait, ça veut juste dire que je n’aime pas le cadre du couple et les règles qui l’accompagnent, je ne parle pas ici de vivre ensemble ou rencontre la belle-famille, mais plutôt: essayer de faire tenir la relation le plus longtemps possible, considérer la rupture comme un échec, avoir du sexe régulier, se considérer comme « nous deux et les autres »… Ce genre de trucs. Dans les faits, je suis surtout toute seule. Ma vie ressemble pas mal à celle d’une célibataire endurcie, je suis très indépendante. J’ai quelqu’un dans ma vie que j’aime et qui m’aime, mais que je vois rarement, ce qui nous convient bien. Et à côté de ça, j’ai quelques amitiés et aventures, mais je n’éprouve pas ou plus l’envie d’être sexuelle avec beaucoup d’amant-e-s. Entre mes précédent-e-s amant-e-s et mes rendez-vous d’escorting, j’ai l’impression d’avoir un peu fait le tour, et je suis vraiment satisfaite et sereine avec une vie sexuelle que beaucoup trouveraient trop calme, dans la fréquence en tous cas. Au début, je croyais que ce serait compliqué de trouver quelqu’un qui l’accepte et en effet, c’est compliqué… parce que ce n’est pas la bonne mentalité. Je ne veux pas trouver des partenaires qui l’acceptent, je veux des partenaires qui le célèbrent. Qui en sont fier-e-s et sont attiré-e-s par cette partie de moi. Et en fait, ça, je ne l’aurais pas pensé, mais c’est facile à trouver. Il suffit d’être honnête dès le départ et de ne pas annoncer qu’on est TDS en s’excusant, mais en l’assumant pleinement.

Sur quelles plates-formes pouvons-nous te retrouver (réseaux sociaux et réseaux payants)?

Toutes les infos sont sur mon site http://julynovember.fr . Je suis trop contente d’avoir enfin un endroit qui réunit toutes mes plateformes, alors allez-y jeter un œil! Je suis pas mal active sur Twitter, un peu sur Reddit, très peu sur Instagram. Et on peut également trouver mes vidéos et mes services sur Vends Ta Culotte, Swame, ManyVids et Pornhub.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :